Mamoru Oshii

71 ans

Photo de Mamoru Oshii
  • Japon

né le 8 août 1951 à Ōta

aussi connu comme 押井 守 - Oshii Mamoru

  • crédité dans 4 films
  • connu comme réalisateur et scénariste

Biographie

Mamoru Oshii, né le 8 août 1951 à Ōta, un arrondissement de Tōkyō, au Japon, est un réalisateur japonais de cinéma d'animation et de cinéma, producteur et scénariste de manga, feuilletons radiophoniques, jeux vidéo, cinéma et auteur de romans et d'essais.

Durant ses études, Mamoru Oshii est fasciné par le film La Jetée de Chris Marker ainsi que par les films de Andrzej Wajda, Jerzy Kawalerowicz, Andrzej Munk et Ingmar Bergman. Il est très marqué par l'un de ses professeurs, M. Aramaka, qui inspira un des personnages de Patlabor. Celui-ci avait une très grande culture cinématographique et un grand esprit critique mais était peu apprécié des autres étudiants.

Il sort diplômé en 1976 de The Fine Arts Education School of the Education Department of Tokyo Liberal Arts University (Tokyo gakugei daigaku). Il entre l'année suivante à Tatsunoko Production et travaille comme réalisateur sur son premier film d'animation Ippatsu Kanta-kun. En 1980, il part au Studio Pierrot sous la supervision de son mentor Hisayuki Toriumi. Durant la production de Nils no fushigi na tabi et des séries télévisées Kagaku ninja-tai Gatchaman II, il rencontre ses futurs collaborateurs, le scénariste Kazunori Ito et le dessinateur Yoshitaka Amano.

Le travail de Mamoru Oshii sur la série télévisée Urusei Yatsura le place sous les projecteurs. Il réalise deux longs métrages à partir de la série, Urusei Yatsura: Only You en 1983 et Lamu : Un Rêve sans fin en 1984. Si le premier film est directement adapté de la série, le second s'en détache largement et est un des premiers exemples du style de Mamoru Oshii. Il s'était tant écarté de l'histoire originale que la créatrice du manga original Rumiko Takahashi avait difficilement accepté le scénario.

Alors qu'il travaille pour Studio Pierrot, Oshii réalise la première série OVA Dallos, en 1983, pour le compte de Bandai. Il quitte le studio Pierrot en 1984 et travaille depuis toujours en indépendant. Il réalise alors L'Œuf de l'ange (Tenshi no tamago), un film aux thèmes bibliques avec des personnages dessinés par Yoshitaka Amano.

Le producteur du film Toshio Suzuki fondera plus tard le célèbre Studio Ghibli. Après la sortie du film, Miyazaki et Takahata collaborent avec Oshii sur son film suivant Anchor. Le projet est rapidement annulé pour désaccord artistique dans le trio. Malgré leurs différences, Toshio Suzuki et le Studio Ghibli participeront vingt ans plus tard à la production d’Innocence : Ghost in the Shell 2. Les réalisateurs sont toutefois restés respectueux mais sceptiques vis-à-vis du travail des autres, Oshii critiquant le côté idéaliste des films de Miyazaki, celui-ci reprochant au premier de ne pas chercher assez le divertissement.

À la fin des années 1980, Oshii est sollicité par son ami Kazunori Ito pour rejoindre Headgear en tant que réalisateur. Headgear était un collectif de professionnels cherchant à promouvoir les travaux des membres et à nouer des contacts avec les producteurs. L'équipe comprenait les talents des scénaristes Kazunori Ito et Masami Yūki, du compositeur Kenji Kawai, du designer Yutaka Izubuchi , des réalisateurs d'anime Kazuchika Kise et Hiromasa Ogura et du concepteur de personnages Akemi Takada. Ils ont conçu ensemble Police Patlabor OVA en 1988, Twilight Q Épisode 2: Meikyu Bukken File 538 en 1987, The Patlabor: The Movie en 1989, et Patlabor 2: The Movie en 1993.

Réalisés en pleine crise économique japonaise, la série et les films Patlabor montrent un futur proche où la crise sociale et les défis écologiques ont été résolus grâce à la technologie.

À cette époque, Oshii réalise trois films où il met en scène l'acteur Shigeru Chiba. Il commence par The Red Spectacles, en 1987, qui est un film noir faisant explicitement référence à La Jetée de Chris Marker, bien avant L'Armée des douze singes de Terry Gilliam, et où il cite aussi bien de grands auteurs dont William Shakespeare et Alexandre Pouchkine que des chanteurs populaires comme Kenji Suzuki [Lequel ?] à la manière d'un Jean-Luc Godard pour lequel Oshii ne cache ni son admiration, ni son inspiration. Il poursuit en 1991 avec Stray Dogs: Kerberos Panzer Cops mêlant action, comédie et contemplation à la Patlabor The Movie 2. Il tourne enfin Talking Head en 1992, un film policier surréaliste largement expérimental.

En 1995, Mamoru Oshii réalise l'anime cyberpunk Ghost in the Shell qui marque durablement l'animation et le rend célèbre au Japon, aux États-Unis et en Europe.

Après cinq ans où il travaille sur d'autres projets, Oshii retourne à la réalisation avec son très attendu film nippo-polonais Avalon qui est montré au Festival de Cannes en 2001.

Son film Innocence: Ghost in the Shell a été le premier film d'animation sélectionné pour concourir pour la Palme d'Or à Cannes.

wikiwand.com


Filmographie 4 films

Avalon

27 mars 2002

Dans une ville fictive d'Europe centrale, Ash est une accro de jeux vidéo et de réalité virtuelle. Solitaire, le seul compagnon qu'on lui connaisse est son chien. Elle était membre du groupe Wizard, constitué de véritables aficionados d'un jeu de guerre illégal nommé Avalon, en référence...

  • réalisateur

Jin-Roh, la brigade des loups

17 novembre 1999

Tokyo, fin des années 50. La ville est secouée par des troubles sociaux fomentés par un groupe d'opposition appelé La Secte. Fuse est membre de l'unité Panzer, une division surarmée de la police de sécurité métropolitaine, la POSEM. Entraîné à devenir une véritable machine à tuer,...

  • scénariste

Ghost in the Shell

29 janvier 1997

Dans un Japon futuriste régi par l'Internet, le major Motoko Kusunagi, une femme cyborg ultra-perfectionnée, est hantée par des interrogations ontologiques. Elle appartient, malgré elle, à une cyber-police musclée dotée de moyens quasi-illimités pour lutter contre le crime informatique....

  • réalisateur

Patlabor

15 juillet 1989

Dans un monde futuriste, la police de Tokyo, comme de nombreux industriels, utilise des robots géants appelés Labors. Alors que la ville est en passe de devenir une nouvelle Babylone grâce à l’utilisation massive de ces Labors, le gouvernement constate de plus en plus de dérèglements des...

  • réalisateur