Robert Dalban

83 ans

Photo de Robert Dalban
  • France

né le 19 juillet 1903 à Celles-sur-Belle

décédé le 3 avril 1987

aussi connu comme Gaston Paul Aimé Robert Barré

  • crédité dans 2 films
  • connu comme acteur

Biographie

Robert Dalban, né le 19 juillet 1903 à Celles-sur-Belle (Deux-Sèvres) et mort le 3 avril 1987 à Paris, est un acteur français.

Avec plus de deux cents films à son actif entre 1934 et 1986, il est l'un des «seconds rôles» masculins les plus connus du cinéma français. Il donne ainsi la réplique aux plus grands acteurs du cinéma français: Jean Gabin, Alain Delon, Lino Ventura, Bernard Blier, Paul Meurisse, Jean Marais ou encore Louis de Funès ou Sophie Marceau.

Fils de Louis Auguste Barré (1873-1951), d'abord clerc de notaire puis boucher, et de Marie Léontine Moreau (1868-1951), couturière, Robert Dalban débute dès l'âge de seize ans au théâtre Montparnasse aux côtés de Harry-Max et Maurice Dorléac.

Sous le pseudonyme de R.Q., il est aussi comique troupier au caf'conc' Les Trois Mousquetaires. Avant un départ en tournée aux États-Unis avec Sarah Bernhardt au début des années 1920, il joue dans de nombreux théâtres de quartier. On le retrouve dans des opérettes et des revues au cours des années 1930. Il joue plusieurs fois avec Gaby Morlay, qui le pousse vers le cinéma, où il débute en 1934.

En 1940, il épouse la comédienne Madeleine Robinson, avec laquelle il a un fils, Jean-François, né en 1941. Le couple divorce en 1946. Robert Dalban se remarie avec la comédienne et chanteuse Francine Claudel.

En 1950, il est choisi sur casting organisé par la M.G.M. pour prêter sa voix à Clark Gable dans la version française de la super-production de David O. Selznick Autant en emporte le vent. En 1955, il rencontre Robert Hossein et tourne dans Les salauds vont en enfer. C'est le début d'une grande amitié entre les deux hommes.

Robert Dalban a interprété, entre autres, un ancien camarade de la Résistance de Marie-Octobre (interprétée par Danielle Darrieux) dans Marie-Octobre (1959) et le père de Manette (Claude Jade) dans Mon oncle Benjamin (1969) d'Édouard Molinaro. C'est le tonitruant «Yes, sir!» de son personnage du majordome Jean dans Les Tontons flingueurs de Georges Lautner qui marque durablement les esprits. Il tourne pas moins de onze films avec ce dernier. Il campe avec une égale conviction les rôles de truands et ceux de policiers. En 1982, il interprète le rôle principal du téléfilm Jules et Juju.

Il meurt en plein repas dans un restaurant parisien à l'âge de 83 ans, d'un arrêt cardio-circulatoire le 3 avril 1987 et est enterré au cimetière de Jouars-Pontchartrain, dans le tombeau de famille du producteur Alain Poiré, son ami, qui fait en sorte que Robert Dalban soit inhumé dans ce cimetière. Dans sa nécrologie, Le Monde pointe son «physique aux traits marqués et sa gouaille populaire».

themoviedb.org


Filmographie 2 films

Fantômas

3 novembre 1964

Un personnage mystérieux commet des vols et des crimes dans la capitale sous le nom de Fantômas. Le commissaire Juve et le journaliste Fandor enquêtent chacun a leur manière sur cette affaire. Ils ne croient pas à l'existence d'un tel malfaiteur. Mais ils se retrouvent confrontés à...

  • Rédacteur en chef

Les Tontons flingueurs

27 novembre 1963

Sur son lit de mort, le Mexicain fait promettre à son ami d’enfance, Fernand Naudin, de veiller sur ses intérêts et sa fille Patricia. Fernand découvre alors qu’il se trouve à la tête d’affaires louches dont les anciens dirigeants entendent bien s’emparer. Mais, flanqué d’un...

  • Jean
  • le majordome